SBConsult

Portrait d’alumni – 4 – Léonard Raimbault

     1. Peux-tu te décrire brièvement ? 

Je m’appelle Léonard Raimbault, j’étais à la présidence de SBConsult en 2018 et Auditeur-Conseil en 2019 à la Confédération Nationale des Junior-Entreprises. Je suis actuellement en Master à l’Ecole d’Affaires Publiques de Sciences Po Paris.


     2. Tu as intégré SBConsult en Janvier 2018. Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre SBConsult, car à cette époque elle ne faisait pas encore partie du mouvement des Junior-Entreprises ? 

Les Junior-Entreprises sont présente dans la plupart des établissements d’enseignement supérieur en France. Avec Célia Munck, binôme de présidence de notre mandat, il nous est paru que Sup’Biotech se dote d’une Junior à proprement parler. C’est de cette réflexion que nous nous sommes renseignés sur l’intégration au mouvement.


     3. Tu es rentré chez SBConsult en tant que président, qu’est ce qui t’a attiré vers ce poste ?

J’ai toujours été intéressé par les postes transversaux permettant de toucher à de nombreux domaines et la présidence de SBConsult permettait cela. Ce fut une excellente initiation à un poste de responsabilité.

     4. Pendant 1 an, tu as occupé le poste de Président. Qu’est-ce que ce poste t’a apporté d’un point de vue professionnel mais aussi relationnel ? 

Mon mandat d’un an à la présidence aux côtés de Célia Munck m’a apporté une rigueur et une capacité à prévoir et à fixer des objectifs de long terme. J’ai aussi appris à gérer des situations critiques dans des délais restreints. Côté professionnel, tant par les rencontres faites avec les Junior-Entrepreneurs en France que d’un point de vue CV, mon expérience en Junior a été très bénéfique et m’a certainement facilité des opportunités.


     5. Selon toi, quelles sont les qualités indispensables pour devenir Président d’une Junior ? Et enfin, qu’est ce qui fait un bon Président de Junior ?

La capacité à saisir les motivations de chacun est essentielle en Junior comme ailleurs. Comprendre le moteur individuel permet ainsi de fédérer l’équipe. Un.e bon.ne président.e se doit certes d’être rassurant.e et de montrer le cap. Je suis intimement convaincu qu’il n’existe de leader sans équipe. Le respect de chacun et la collégialité sont absolument cardinaux.

Plus légèrement, une sortie le soir en équipe ne fait jamais de mal, cela reste une association, le but est aussi de se connaître et de créer du lien.


     6. Quelles sont les compétences que tu as le plus développé durant tes années chez SBConsult ? 

J’ai pu développer une certaine diplomatie avec les parties prenantes, un sens de l’organisation de projets et surtout une nouvelle lecture du travail en équipe.

     7. C’est grâce à toi que SBConsult a pu intégrer le mouvement des Junior-Entreprises, peux-tu nous en dire plus ? (Comment tu as connu le mouvement, pourquoi avoir voulu intégrer le mouvement ?)

Le mouvement des Junior-Entreprises représente tout d’abord une communauté étudiante considérable (1èreassociation étudiante de France) permettant de nombreuses rencontres.

D’un point de vue plus pragmatique, il apporte des connaissances importantes permettant à ses membres de respecter le cadre légal stricte et une amélioration continue. C’est aussi ce qui m’a motivé à devenir Auditeur-Conseil au terme de mon mandat.


     8. Qu’est-ce que tu retiens de l’expérience chez SBConsult ? 

Principalement une expérience collective et des amitiés qui me restent encore aujourd’hui.

     9. Depuis Mars 2020, tu fais partie du COS ( Comité d’Orientation Stratégique), qu’est-ce que c’est ?

Le COS de SBConsult se compose d’alumni de la Junior qui proposent leur soutien pour les directions stratégiques de SBConsult. Ces conseils se fondent sur l’expérience acquise après leur mandat, à la CNJE ou dans le milieu professionnel.


     10. Quel est ton rôle au sein de ce comité ? 

Un membre parmi d’autres, j’apporte mon aide pour les décisions stratégique lorsque sollicité mais aussi plus ponctuellement comme dans la rénovation du site internet SBConsult.fr


     11. Quelles ont été tes motivations pour intégrer le COS ?

Le COS a été instauré lors de notre mandat parce que les Juniors sont naturellement sujettes aux aléas des changements annuels d’équipe. Le COS représente une forme de stabilité pour la structure sur laquelle les mandats annuels peuvent se reposer pour le pilotage stratégique. Avec le COS, SBConsult dispose d’alumnis intégrés dans la vie professionnelle qui peuvent conseiller et guider sur des problématiques de long terme.


     12. Conseillerais-tu aux étudiants de Sup’Biotech d’intégrer le mouvement des Junior-Entreprises grâce à SBConsult ? 

Tout étudiant qui cherche à développer ses « soft skills » pourra trouver dans le milieu associatif ou entrepreneurial des expériences formatrices. La Junior fait partie des nombreuses possibilités que l’on nous propose à Sup’Biotech et je recommande de la rejoindre à tous ceux qui ont des aspirations business/consulting.


     13. Quels seraient tes conseils à un étudiant qui souhaiterait intégrer SBConsult ?

Je pense que le meilleur conseil est de s’intéresser à l’ensemble des pôles car il y a beaucoup à apprendre de toutes les activités (de la communication, à la gestion des études en passant par le contrôle qualité).

Publié par SBConsult dans Non classé, 0 commentaire

Portrait d’alumni – 3 – Clara Lévi

     1. Peux-tu te décrire brièvement ? 

Je suis Clara Lévi, 23 ans. J’ai été présidente de la junior SBConsult durant le mandat 2019-2020 en parallèle de mes études d’ingénieure en Bioproduction/Qualité à Sup’Biotech et du master en Management de la Technologie et de l’Innovation co-habilité par l’Université Paris Dauphine, Mines ParisTech et l’INSTN. Parmi mes fonctions associatives je suis également auditrice-conseil organisationnel et formatrice en stratégie et pilotage / systèmes de management de la qualité pour la Confédération Nationale des Junior-Entreprises. Enfin, du côté professionnel, j’ai intégré cette année le Mars Engineering Leadership Experience, au sein duquel je démarre en tant qu’ingénieure projet sur le site industriel de Royal Canin à Cambrai (59).

     2. Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre le mouvement des Junior-Entreprises et plus particulièrement SBConsult ?

SBConsult est une association historique de Sup’Biotech qui réalise des missions rémunérées pour les professionnels des biotechnologies depuis 2011. J’ai découvert l’association dès mon arrivée à l’école et ai tout de suite été motivée par l’opportunité de rejoindre une équipe responsable d’une structure au fonctionnement similaire à un cabinet de conseil étudiant.

     3. Tu as commencé chez SBConsult en tant que chargée développement commercial, pourquoi as-tu choisi ce poste ?

J’ai rejoint SBConsult en février 2018 en tant que chargée de développement commercial dans l’équipe présidée par Léonard Raimbault qui a fait entrer l’association dans le mouvement des Junior-Entreprises. Mon souhait était de développer des compétences professionnalisantes complémentaires à mon cursus en ingénierie des biotechnologies orienté vers l’industrie. Aussi, durant un an, j’ai eu la chance de me former sur des sujets divers incluant notamment la prospection et la communication digitale.

     4. L’année suivante, tu deviens Vice-présidente et ensuite Présidente, pourquoi avoir voulu s’engager dans ce nouveau projet ? Les responsabilités de ces postes ne t’ont pas effrayé ?

Très investie dès la première année, j’ai ensuite occupé les fonctions de Vice-Présidente puis Présidente du mandat 2019-2020 de l’association qui comptait un peu plus d’une trentaine de membres. En effet, je souhaitais profiter de l’expérience offerte par la junior SBConsult pour développer des compétences variées sur l’ensemble des pôles de l’association (qualité, trésorerie, communication, prospection, etc..) tout en apprenant à travailler en équipe à la réalisation d’objectifs stratégiques. Avoir plus de responsabilités n’était pas effrayant mais plutôt excitant, d’autant plus dans cette structure dynamique bien encadrée par l’école. De plus, durant mon mandat, nous avons atteint une étape décisive : celle de passer la marque Junior-Initiative certifiant notre bon fonctionnement interne et notre potentiel de développement vers le niveau d’exigence élevé des Junior-Entreprises.

     5. Qu’est-ce que ces postes t’ont apporté d’un point de vue professionnel mais aussi relationnel ? 

Être présidente permet de développer de nombreuses compétences professionnelles à la fois théoriques et pratiques comme la gestion de projet, le management d’équipe, ou encore le pilotage stratégique et budgétaire qui constituent de réels atouts sur le marché du travail et ont été des points avantageux dans ma candidature au programme MELE de Mars. Du côté relationnel, étant affiliés au plus grand mouvement étudiant de France, les Junior-Entrepreneurs sont amenés à faire de nombreuses rencontres lors des différents congrès saisonniers, évènements des partenaires renommés (BNP Paribas, Alten, Engie et EY) ainsi qu’au sein même de la junior car un mandat est essentiellement une réelle expérience humaine.


     6. Selon toi, quelles sont les qualités indispensables pour devenir Vice-présidente et Présidente ? Et enfin, qu’est ce qui fait un bon président de Junior ?

L’une des qualités indispensables pour être une bonne présidente de junior selon moi est l’adaptabilité. En effet, durant mon mandat j’ai dû apprendre à superviser et travailler avec différents profils et caractères, en étant à la fois en présentiel et en distanciel ce qui a été très challengeant mais avant tout instructif. De plus, je pense qu’il est également important d’adopter un état d’esprit réaliste mais optimiste pour pouvoir motiver son équipe en toutes situations sur la durée. Enfin, un bon manager en junior doit être une personne responsable et honnête qui travaille à la recherche d’un bénéfice mutuel pour l’ensemble de ses parties prenantes : étudiants, clients professionnels, écoles, partenaires etc.


     7. Quelles sont les compétences que tu as le plus développé durant tes années chez SBConsult ? 

Durant mes deux années à SBConsult, j’ai pu m’intéresser à de nombreux sujets allant de la prospection commerciale à la gestion stratégique, administrative et financière d’une association à activité économique. Les points principaux sur lesquels j’ai pu progresser sont le travail en équipe, la prise de décision ou encore la persévérance notamment avec notre objectif de certification Junior-Initiative.


     8. Qu’est-ce que tu retiens de l’expérience chez SBConsult ? 

Mon expérience au sein de la junior SBConsult a été enrichissante personnellement et professionnellement car elle m’a permis de faire de nombreuses rencontres positives à la fois à Sup’Biotech et plus largement au sein des grandes écoles et universités françaises. Ce que je retiendrai en particulier c’est l’importance de reconnaître les efforts de son équipe et de les remercier régulièrement tout en s’intéressant au bien-être et au développement personnel de chaque membre sur l’ensemble du mandat.


     9. Depuis juin 2019, tu es Auditrice-Conseil Organisationnel, pourquoi as-tu voulu t’investir davantage dans la CNJE ?

Au milieu de mon mandat à la présidence de l’association, je me suis posé un nouveau défi personnel : celui de passer le très sélectif Test Auditeur Conseil des Junior-Entreprises. L’objectif était alors d’approfondir mes connaissances dans le domaine légal et la gestion des organisations pour les mettre au service du développement de SBConsult d’une part et de l’ensemble du mouvement CNJE d’autre part.


     10. En quoi consiste ce poste et que t’apporte-t-il ?

Les auditeurs-conseil garantissent le respect de la marque Junior-Entreprise dont les exigences sont détaillées au sein d’une norme et participent au développement des différentes structures du mouvement. En effet, durant une journée, nous devons à la fois évaluer et conseiller les juniors sur la mise en œuvre et l’optimisation de leurs différents processus : gestion des ressources humaines, gestion administrative, activité commerciale, suivi des études ou encore stratégie et pilotage. Aussi, cette activité permet une réelle montée en compétences sur les capacités d’analyse et de communication. Personnellement, j’ai déjà pu réaliser plus d’une douzaine d’audits auprès de structures diverses comme Artemis Junior Consulting des Mines de Douai, XProjets de l’école Polytechnique ou encore JEECE de l’ECE à Paris.


     11. Dernièrement, tu as rajouté une autre corde à ton arc, tu es formatrice Stratégie et Pilotage pour la CNJE, qu’est ce qui t’a motivé à aller plus loin dans l’aventure CNJE ?

Mes études et mon expérience professionnelle sur le système de management de la qualité ont été une vraie révélation et m’ont permis de développer un intérêt certain pour l’amélioration continue. J’ai donc profité des deux mandats pour mettre en pratique ce que j’avais pu apprendre par ailleurs en termes de définition d’orientation et d’objectifs stratégiques ainsi que pour le pilotage basé sur une approche processus assortie de la mise en place d’indicateurs de performance. Suite à cela, étant intéressée par le développement et l’accompagnement des membres de mon équipe et des Junior-Entrepreneurs du mouvement, j’ai alors passé les sélections pour devenir formatrice en Stratégie, Pilotage et SMQ et j’accompagne actuellement une jeune structure sur ces sujets.


     12. Quelles sont les nouvelles compétences que tu as développées ?

Ce nouveau poste me permet d’apprendre à écouter et analyser les structures pour transmettre au mieux l’expertise et les best-practices acquises au travers de mes différentes fonctions associatives et professionnelles. J’apprécie tout particulièrement la relation formateur-formés car celle-ci installe un climat de confiance et d’échange à la fois valorisant et moteur pour la mise en place d’actions de développement concrètes par la junior.


     13. Conseillerais-tu aux étudiants d’intégrer le mouvement des Junior-Entreprises grâce à SBConsult ? Et ensuite de devenir auditeur et pourquoi pas formateur ? 

Je conseillerais sans hésiter aux étudiants de Sup’Biotech de rejoindre l’équipe SBConsult et de poursuivre le travail important qui a été réalisé depuis 2011 et qui a pris un tournant avec l’affiliation de la junior à la CNJE en 2018 puis l’obtention de la marque Junior-Initiative en 2019. S’engager dans le mouvement est ensuite une belle continuité aux années en mandat et assure un engagement fort en tant qu’alumni de la structure. Néanmoins, même si cette expérience amène de nombreux bénéfices à la fois professionnels et personnels, il est primordial de mesurer la responsabilité et l’investissement horaire demandés par le poste visé ainsi que la difficulté à obtenir les précieuses lettres de missions auditeurs et formateurs d’autant plus en étant originaire d’une structure à l’intégration récente.


     14. Quels seraient tes conseils à un étudiant qui souhaiterait intégrer SBConsult ?

Rejoindre une jeune structure comme SBConsult est une opportunité à ne pas manquer ! Cela permet de bénéficier de formations et de faire ses premières armes d’entrepreneur et/ou de manager sans prendre de risques trop importants au sein d’un mouvement étudiant de plus de 50 ans mais toujours aussi dynamique et visionnaire. De plus, pour ceux qui aiment gérer des projets, l’association a un ensemble de problématiques professionnelles intéressantes à traiter sur le long terme comme la gestion interne, l’amélioration des processus ou encore la communication digitale.


     15. Enfin, quels sont tes futurs projets au sein du mouvement ?  

« Jeune présidente retraitée » depuis février 2020, je poursuis désormais mon investissement à la fois en tant que membre du Comité d’Orientation Stratégique de l’association qui veille à la continuité des mandats successifs ; et comme Junior-Entrepreneuse engagée dans les activités de formation et d’audit-conseil pour la CNJE, que je souhaite continuer encore quelques temps pour vivre de beaux moments de partage et monter en compétences sur les notions de pédagogie et de transmission des connaissances.

Publié par SBConsult dans Non classé, 0 commentaire

Portrait d’alumni – 2 – Antoine Halbaut

1. Peux-tu te décrire brièvement ?

Je suis issu de la promotion 2020 de Sup’Biotech, où j’étais dans la section Marketing/Management. J’ai eu la chance d’intégrer SBConsult lors de ma 3e année et d’y évoluer pendant 2 mandats, le premier en tant que chargé de suivi d’études, l’autre en tant que Président. J’ai ensuite intégré la Confédération Nationale des Junior-Entreprises au sein du pôle Communication pour le mandat 2019-2020. Enfin, depuis quelques mois, je suis Business Manager pour Caduceum, cabinet de conseil spécialisé dans la santé, filiale healthcare du groupe Alten.

2. Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre le mouvement des Junior-Entreprises et plus particulièrement SBConsult ?

J’ai intégré SBConsult lorsque la structure était encore hors du Mouvement des Junior-Entreprises. J’ai particulièrement aimé la dualité entre le monde étudiant et le monde professionnel. Je pensais également que cela me permettrait de gagner de nouvelles compétences, tant personnelles que professionnelles, ce qui n’a pas manqué !

3. Tu as commencé chez SBConsult en tant que chargé de suivi d’études, qu’est-ce qui t’a attiré vers ce poste ?

J’ai tout d’abord pris le poste de chargé de suivi d’études car cela permettait de bien comprendre dans un premier temps le fonctionnement d’une mission, de la prospection au rendu de la mission en passant par le recrutement et l’administratif. C’est un poste très complet qui m’a beaucoup appris, et dont les compétences me servent encore dans la vie professionnelle.

4. L’année suivante, tu deviens Président, quelles ont été tes motivations pour occuper ce poste ? En tant que Président, tu as eu beaucoup de choses qui reposaient sur toi, tu n’as pas eu peur de toutes ces responsabilités ?

Le rôle de Président n’a pas été de tout repos ! C’était un poste challengeant, mais qui m’a fait beaucoup grandir. J’ai candidaté pour ce poste car je souhaitais faire ressortir tout le potentiel que SBConsult a, à l’aide de mon équipe. Un de mes objectifs était notamment de travailler sur la visibilité au sein de l’école, mais plus largement au sein du Mouvement des Junior-Entreprises.

5. Qu’est-ce que ce poste t’a apporté d’un point de vue professionnel mais aussi relationnel ?

Mon passage au sein de SBConsult m’a été très bénéfique. J’ai pu y développer un réseau important, mais aussi un esprit d’analyse et de synthèse. Cela m’a permis également de voir un certain nombre de notions d’entreprise comme le développement commercial, la réalisation de contrats, et également des notions de trésorerie même si j’avoue que ce dernier point n’était pas mon point fort ! Globalement, faire partie de SBConsult permet d’acquérir les bases de la gestion d’entreprise, ce qui est un gros point fort sur le marché du travail.

6. Selon toi, quelles sont les qualités indispensables pour devenir Président ?

Un Président se doit d’être à l’écoute de son équipe. Un Président seul n’est rien, il est vraiment porté par son équipe. Il est ainsi primordial pour lui d’écouter l’avis de chacun et de le prendre en compte. La transparence envers l’équipe est également primordiale. Il est important d’être rigoureux, car ce poste présente une vision globale de la structure et le Président a une responsabilité légale.

7. Quelles sont les compétences que tu as le plus développé durant tes années chez SBConsult ?

L’organisation, l’esprit d’équipe et la tenue d’une présentation commerciale. Ce sont des points qui sont malheureusement assez peu vus dans un cursus scolaire classique et qui ressortent très bien dans un parcours Junior-Entreprise. De manière plus globale, la gestion et l’optimisation du temps étaient un axe d’apprentissage majeur, car la tenue d’une Junior-Entreprise se fait en plus des cours.

8. Qu’est-ce que tu retiens de l’expérience chez SBConsult ?

Je retiens uniquement les bons souvenirs. C’était un vrai challenge de travailler avec une trentaine de membres, tous différents et de faire en sorte que la structure tourne au mieux ! Un moment inoubliable a sans doute été le recrutement des chargés de mission, dont le nombre de postulants a décuplé grâce à une communication disruptive.

9. Après SBConsult, tu t’es investi dans la Confédération Nationale des Junior-Entreprises en tant que chargé de mission marketing. Qu’est ce qui t’a motivé à travailler au sein de la CNJE, et pourquoi tu as choisi ce poste ?

Je souhaitais avoir une vision plus globale sur le Mouvement des Junior-Entreprises. Ce nouveau challenge passait par la représentation de 25.000 étudiants dans près de 200 structures. C’est donc une aventure complètement différente, mais tout aussi challengeante ! Le poste de Chargé de Mission Marketing m’intéressait car il s’agissait de réaliser une communication externe du Mouvement afin de gagner en visibilité. C’était finalement en lien avec mes activités en tant que Président de SBConsult, mais à une échelle bien plus grande.

10. Qu’est-ce que cette nouvelle expérience t’a apporté ?

La gestion de projet a été un des points majeurs dans les Junior-Entreprises. Beaucoup ont pu être réalisés, avec une équipe très éclectique. La gestion de crise a malheureusement été un axe plus inattendu en raison du COVID-19. Nous devions ainsi nous adapter à la situation et avancer parfois à l’aveugle. Malgré cela, l’aventure Junior-Entreprise a vraiment été unique. J’en garde un très bon souvenir indélébile !

11. Ensuite, tu deviens formateur activité commerciale, en quoi consiste ce job ? Qu’est-ce qui t’a poussé à faire de la formation pour la CNJE ?

Au bout de 3 ans dans le Mouvement, j’avais acquis beaucoup de connaissances, principalement sur l’activité commerciale. Je souhaitais ainsi accompagner les structures dans leur développement et partager ce que j’ai pu apprendre. Le parcours formateur permettait ainsi de se rendre dans les Junior-Entreprises de France pour les aider sur une problématique spécifique. J’ai beaucoup aimé échanger avec les Junior-Entrepreneurs sur les différents fonctionnements et tenter de trouver des solutions adaptées pour elles.

12. Conseillerais-tu aux étudiants d’intégrer le mouvement des Junior-Entreprises grâce à SBConsult ? Et ensuite de faire partie de l’équipe CNJE ?

À 2000 % ! Sans SBConsult, puis la Confédération Nationale des Junior-Entreprises, je n’aurais jamais développé autant de compétences et fait d’aussi belles rencontres. Ces dernières années n’ont pas été de tout repos mais tellement passionnantes que, si c’était à refaire, j’y retournerai sans hésiter.

13. Quels seraient tes conseils à un étudiant qui souhaiterait intégrer SBConsult ?

Fonce. Tout simplement. N’aie pas peur de te lancer dans des projets ambitieux et donne le meilleur de toi-même. C’est clairement le moment de se tester professionnellement et de grandir tout en étant étudiant. Je vois vraiment une Junior-Entreprise comme un tremplin pour l’avenir. Si un étudiant souhaite intégrer SBConsult, il fait un excellent choix !

14. Enfin, quels sont tes futurs projets au sein du mouvement ?

Continuer mes activités de formateur et d’auditeur-conseil auprès des structures du Mouvement et également être présent si besoin pour SBConsult et la CNJE. Il est difficile pour moi de raccrocher complètement le tablier violet et bordeaux !

Publié par SBConsult dans Non classé, 0 commentaire

Portrait d’alumni – 1 – Julie Donzier

     1. Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Julie Donzier, étudiante en dernière année à Sup’Biotech. Je viens de finir mon stage de fin d’étude chez Suez et à la rentrée je poursuis mon parcours professionnel dans cette même société.

     2. Pourquoi as-tu rejoint le mouvement des Junior-Entreprises et plus particulièrement SBConsult?

J’ai rejoint le mouvement des JE grâce à Rebecca Latimier qui a été ma colocataire aux Etats-Unis pendant 4 mois et avec qui j’ai développé une grande complicité. Rebecca a été recrutée avant moi chez SBConsult en tant que responsable développement commercial et évènementiel. Elle m’a parlé de la Junior et m’a mis en contact avec le mandat N+1 de SBConsult. J’ai rejoint SBConsult en février 2019 pour avoir une première expérience en tant que junior entrepreneur et en apprendre plus sur le monde des entreprises.

     3. Pendant 1an tu as occupé le poste de trésorière chez SBConsult, pourquoi as-tu choisit ce poste ?

J’ai choisi ce poste pour avoir une ouverture à des compétences que je n’aurai pas pu développer sans cette expérience comme la comptabilité, la gestion financière et l’édition et le suivi d’un budget.

     4. Qu’est-ce que tu as appris en tant que trésorière chez SBConsult ?

J’ai appris à assurer une responsabilité légale et à gérer la stabilité financière de la Junior en développant et automatisant des tableaux de suivis. La consolidation de nos processus a permis à mon équipe et moi de passer Junior-Initiative en juillet 2019. Une de mes missions était également de faire toutes les déclarations fiscales et sociales nécessaires et obligatoires. Cette tâche demande beaucoup d’organisation et de rigueur. Grâce à cette expérience, j’ai pu acquérir les bonnes bases de la comptabilité (sur le logiciel Sage Ciel 50) et de la gestion financière d’une entreprise de petite échelle à l’aide d’un budget détaillé. De plus, j’étais chargée de former la trésorière et le vice-trésorier entrant. J’ai créé et dispensé 7 formations (les bases de la trésorerie, déclaratifs fiscaux, déclaratifs sociaux, contrôle interne, ERB, Budget, prise en main du logiciel de comptabilité) pour m’assurer d’une bonne passation.

     5. Qu’est-ce que tu retiens de l’expérience chez SBConsult ?

Cette aventure dans la Junior m’a permis d’allier la vie étudiante au professionnalisme, la créativité à la rigueur et les amitiés à la gestion d’équipe. Cette expérience en Junior m’a fait grandir et gagner en maturité !

     6. Qu’est-ce que t’a apporté le mouvement des Junior-Entreprises ?

Le mouvement des JE m’a apporté des formations et un réseau dans un premier temps. Puis, en intégrant les auditeurs conseils, le mouvement m’a permis d’avoir un regard extérieur à la structure auditée et d’arriver à transmettre des connaissances à d’autres Junior-Entrepreneurs.

     7. Depuis Janvier 2020, tu es Auditrice-Conseil Trésorière. Qu’est ce qui t’a motivé à te lancer dans cette aventure ?

La curiosité m’a motivée à me lancer dans un domaine que je ne connaissais pas. La volonté de tenter une expérience qui m’était jusque là inconnue a été pour moi un élément déterminant pour me lancer comme auditrice conseil en trésorerie.

     8. Que t’apporte cette nouvelle expérience ?

Cette expérience m’apporte du professionnalisme, de la rigueur et la capacité à m’adapter à différentes structures.

     9. Conseillerais-tu aux étudiants d’intégrer le mouvement des Junior-Entreprises grâce à SBConsult ? Et ensuite de devenir auditeurs ?

Bien évidemment. Le mouvement des JE est le plus grand mouvement étudiant de France et rassemble tellement de profils différents, de quoi développer votre réseau et faire de belles rencontres !

Je conseille aux JEurs de devenir auditeurs, tout d’abord à ceux qui souhaitent s’investir davantage dans le mouvement. A ceux qui veulent en apprendre plus sur le fonctionnement des autres structures et transmettre leur expérience en Junior.

Pour ma part, ne voulant pas quitter le monde des Junior-Entrepreneurs, j’ai passé le test auditeur-conseil en trésorerie à la CNJE en janvier 2020. Ainsi, depuis février 2020, je réalise des audits des Juniors de France. J’ai déjà réalisé six audits, mon objectif étant de faire un audit par mois.

D’une part, les missions d’audit qui me sont confiées sont le contrôle du respect du cadre légal tout au long de l’audit en vérifiant les processus transverses (comptabilité, contrôle interne), achats, ventes, fiscal et social et en m’assurant du bon contrôle interne (pilotage de budget, tenue et utilisation de la comptabilité et optimisation de processus) de la Junior.  Je suis chargée de l’identification et l’évaluation des risques financiers qui pèsent sur la structure. D’autre part, les missions de conseil que je préfère sont  la rédaction d’un cahier des charges de recommandations post-audit  et le conseil d’optimisations pour chacun des processus. Aussi, le conseil et la proposition d’amélioration de la gestion et de l’organisation du pôle Trésorerie m’intéresse tout comme l’échange avec les membres de la structure auditée sur leurs problématiques. Les audits m’ont permis de développer mes compétences en écoute mais également en communications.

     10. As-tu quelques « tips » à nous donner pour faire partie de SBConsult ou pour réussir le TAC?

Pour faire partie de SBConsult, les qualités à avoir sont la curiosité, il faut avoir l’envie d’apprendre autre chose; mais aussi le dynamisme est important, pour faire vivre la structure il est nécessaire d’avoir de l’énergie à revendre. De plus tenir une JE demande beaucoup de temps et de motivation, il ne faut pas avoir peur de s’investir dans cette aventure.  Pour finir, l’essentiel est d’avoir une équipe dans laquelle on se sent bien et avec qui on travaille bien : « seul on va vite, ensemble on va loin ».

Quant aux conseils pour réussir le TAC, il est important d’avoir une expérience en JE avant : « c’est en faisant qu’on apprend le mieux ». Bien évidemment, il faut éviter de stresser. Enfin, une prise de recul et un regard critique sont des qualités essentielles à avoir.

     11. Enfin, quels sont tes futurs projets au sein du mouvement ?

J’ai été sélectionnée comme formatrice trésorerie au sein de la CNJE en mai dernier. Je m’investis encore plus au sein du mouvement des JE et propose mon aide aux Junior-Créations qui débutent dans le mouvement, aux  Junior-Initiatives qui auraient besoin de consolider leurs connaissances en trésorerie et enfin, aux Junior-Entreprises qui sont à la recherche de connaissances plus approfondies. Mon but est de garantir la qualité et la pérennité du mouvement des Junior-Entreprises, développer les structures du mouvement en leur apportant une expertise adaptée et d’assurer le respect de la marque Junior-Entreprise.

Publié par SBConsult dans Non classé, 0 commentaire
Un nouveau partenaire !

Un nouveau partenaire !

Depuis 2019, SBConsult est partenaire de BNP Paribas.

La vocation de notre Junior-Initiative SBConsult est de permettre aux étudiants de SUPBIOTECH d’acquérir des expériences professionnelles en relation avec notre cursus aux travers des différentes missions rémunérées proposées. 

Partenaire de la Junior-Initiative SBConsult depuis début 2019, la banque française BNP Paribas nous accompagne au quotidien dans toutes nos démarches de paiement des intervenants œuvrant sur chacune de nos missions. 

Ce partenariat représente pour nous un gage de professionnalisme et de confiance que nous mettons à profit de nos étudiants en faisant intervenir les experts BNP Paribas sur divers thèmes (départ à l’étranger, gestion du budget, RSE, auto-entreprenariat, …) tout en communicant sur leurs offres dédiées aux étudiants.

Cette collaboration permet ainsi aux étudiants d’être accompagnés durant leurs années d’études à Sup’Biotech grâce à des conseils personnalisés et avantages qui leurs sont réservés tels que : 

  • Une offre de Bienvenue pour toute 1ère ouverture de compte bancaire avec la souscription d’Esprit Libre. 
  • Et une offre de crédit étudiant permettant de financer leurs études et leurs vie étudiantes.

Pour en savoir plus concernant ce partenariat, cliquez sur le lien ci-dessous : 

https://mesavantages.bnpparibas/partenaire/80406.sup-biotech?fbclid=IwAR1DhGrEY673mzgIuSMmesOVKgH1SpkNl8ATXKSNVsEam2ZsFqI1Txfif10

Publié par SBConsult dans Non classé, 1 commentaire